AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discrimination à l'embauche pour l'Oréal et Adecco

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Discrimination à l'embauche pour l'Oréal et Adecco   Mar 30 Mai - 23:07

Les laboratoires Garnier, appartenant au groupe l'Oréal, la société de travail temporaire Adecco et une de ses filiales connaîtront jeudi leur jugement dans une affaire de discrimination à l'embauche où des amendes de principe ont été requises à leur encontre.

En plus de ces trois sociétés, jugées en tant que personnes morales, trois cadres sont également poursuivis devant la 31e chambre du tribunal correctionnel pour "discrimination en raison de l'origine, de la nationalité ou de l'ethnie" et "refus d'embauche".

Les faits reprochés remontent à 2000 et concernent le recrutement d'animatrices pour des opérations promotionnelles de produits capillaires fabriqués par Garnier.

Districom, filiale d'Adecco chargée du recrutement, avait précisé dans un fax adressé à sa maison-mère que les animatrices devaient être "BBR" (bleu, blanc, rouge).

Partie civile dans le dossier, l'association SOS Racisme a porté plainte en s'appuyant sur ce document interne et des témoignages d'employés de Districom selon lesquels "la consigne +BBR+ signifiait +pas d'étranger+".

A l'audience du 18 mai, Thérèse Coulange, directrice adjointe de Districom et auteur du fax incriminé, s'est défendue de toute discrimination raciale, assurant que cette "initiative personnelle" visait seulement à recruter des personnes sachant "s'exprimer correctement" en français.

Les deux autres cadres prévenus, le directeur des clients nationaux d'Adecco, Jacques Delsaut, et le directeur général de Garnier France, Laurent Dubois, ont réfuté la moindre implication.

Soucieux de préserver leur image, les groupes Adecco et l'Oréal ont insisté lors du procès et dans les jours qui ont suivi sur leur engagement dans la lutte contre les discriminations.

Dans ses réquisitions, le représentant du parquet a rejoint SOS Racisme en estimant que la culpabilité était établie pour tous les prévenus. "Pour montrer que la discrimination à l'embauche est inacceptable", le procureur a requis des "peines d'amende de principe".

Les cadres encourent trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende. Les sociétés en tant que personnes morales risquent jusqu'à 220.000 euros d'amende.

Le tribunal doit rendre sa décision jeudi à 13H30.
© 2006 AFP

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
 
Discrimination à l'embauche pour l'Oréal et Adecco
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hippophagie, pour ou contre ?
» Débat sur la discrimination
» MAME COLLECTION POUR TOUS
» Quel boitier numérique pour vieux objectifs argentiques ?
» Quels réglages pour un paysage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: