AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Force de l'ordre... ou du chaos?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Sam 16 Sep - 3:01

La compagnie de CRS autoroutière de Deuil-la-Barre (Val-d'Oise) est décidément au coeur de toutes les enquêtes.
Après l'affaire de racket présumé sur des taxis, pour laquelle dix de ses agents ont été placés en garde à vue lundi, sept policier de la compagnie ont été renvoyés hier devant la cour d'assises pour des viols présumés sur des prostituées en avril 2003. Depuis, trois ont été révoqués de la police et trois ont été suspendus de leurs fonctions pendant six mois.
les faits ont été dénoncés à l'inspection générale des sservices par des associations en lien avec les prostituées.
L'une d'entre elles, une Albanaise de 26 ans, a raconté avoir été abordée par des CRS sur le boulevard Ney (18ème). Prétextant un contrôle d'identié, les agents l'avaient embarquée, puis emmenée dans un terrain isolé de La Plaine Saint-Denis pour la violer.
Quatre autres prostituées auraient subi le même traitement.


Un policier parisien de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) a été condamné hier par le tribunal correctionnel à un an de prison avec sursis et à une interdiction définitive d'exercer, pour violence et injures racistes.
Le 6 novembre 2004, à la station Saint-Michel (5ème), il avait gifflé un informaticien marocain qui se disputait avec une guichetière.


Ces faits ont été rapportés par le journal 20 Minute du mercredi 13 septembre 2006.



Que penser de tout ceci? Est-ce des incidents isolés ou bien cela fait-il parti des effets nefastes de la politique de répression de Monsieur Sarkozy?
Mais la vraie question qui brule nos lèvres et nos esprits est : Peut-on faire encore totalement confiance à la police concernant notre sécurité?
En effet, ces hommes en uniforme sont censés nous protéger au quotidien. Mais lorsque ceux-ci dérapent et commetent des actes terribles comme ceux pré-cités dans les articles du 20 Minute, qui alors nous protége d'eux?
Doit-on craindre désormais tous représentants de l'ordre au même titre que les criminels qu'ils sont supposés combattre?
Sommes-nous réellement en sécurité, nous les simples citoyens? Que deviennent nos droits quand lors d'un simple contrôle d'identité l'agent de police s'en prend à nous sans justification? Quel recour avons-nous pour prévenir cela?

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord GreaTed
Paladin Infernal
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 35
Localisation : près de Tours
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Sam 16 Sep - 14:43

Citation :
Quel recour avons-nous pour prévenir cela?

[MODE 2nd degré ON]
- un fusil à pompe sous le siège de la voiture
- s'engager dans les forces de l'ordre pour relever le niveau
[MODE 2nd degré OFF]

C'est là où le bas blesse : on ne peut pas faire grand chose sans risquer d'empirer son cas au moment du contrôle. Mais un avocat (ou un politicien Exclamation ) pourrait très bien s'en sortir....?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.myspace.com/greated
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Sam 16 Sep - 16:35

Avant toute chose, je considère le cas des prostituées comme très grave et je trouve anormal qu'il ne relance pas le débat de la réouverture des maisons closes gérées par l'Etat.

Citation :
Peut-on faire encore totalement confiance à la police concernant notre sécurité?

Autant qu'à n'importe quel autre être humain. S'il est légitime d'attendre d'un représentant de la loi d'être moralement surhumain pendant les heures de services, il serait naif de le croire indiscutablement.

Pour ma part, je n'ai jamais eu à me plaindre d'aucun d'entre eux, que je sois victime ou suspect. Même lors de mon entretien avec la sécurité départementale ou les contrôles d'identités en possession d'armes blanches (sabre à la gare Montparnasse ou lame de faux sur la place du château de Versailles), leur attitude est restée très professionnelle. Les amendes que j'ai eu au cours de ma vie étaient toujours justifiées ("montée illégale sur un train en service" notamment).
Quant à la seule fois où j'ai eu besoin d'eux (témoin d'une tentative de meurtre au fusil de chasse), je les ai vu débarquer en 3 minutes chrono.

Citation :
Est-ce des incidents isolés ou bien cela fait-il parti des effets nefastes de la politique de répression de Monsieur Sarkozy?

Des "dérapages" (désolé pour l'euphémisme, mais ce mot est à la mode) similaires ont toujours existé et existeront toujours. Ce n'est pas une justification, comme beaucoup j'aimerais que ça change, mais pour cela, il faudrait arrêter d'engager des êtres humains. Aussi, je ne suis pas un assidu des discours de Sarkozy, mais je doute qu'il prone le racket ou le viol.

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Sam 16 Sep - 17:19

Egalement, je suis extrêmement surpris que personne ne s'indigne des peines données à ces représentants de la loi.

Une brigade de CRS font de l'extortion à des chauffeurs de Taxi (entre 90 et 250€ ais je pu lire sur d'autres articles à ce sujet) et violent des femmes qui n'ont déjà pas une vie facile (pour quiconque connait le boulevard Ney, il apparait clairement qu'il ne s'agit pas de prostituées indépendantes, ce qui aggrave leur situation)
:> révoqués de la police ou suspendus pendant 6 mois.

Un agent de la BAC "gifle" et injurie un informaticien marocain (notez ces éléments, ils peuvent être importants) qui était en train de se "disputer" avec une guichetière.
:> un an de prison avec sursis et à une interdiction définitive d'exercer

N'y a t il pas comme une légère disproportion dans les peines infligées. D'un côté une sanction légère (au max viré de son taf) pour des faits graves et immoraux sur des innocents. De l'autre, une sanction sévère (prison) pour avoir giflé et injurié un homme lui même en train d'engueuler une tierce personne.
Digression : l'informaticien ne devait pas être très net à la base pour s'en prendre à une guichetière d'une station de métro / RER. Les sommes engagées dans ce type de transaction ne sont jamais bien importantes. Qu'a t elle bien pu faire pour qu'il s'énerve ??? scratch S'en prendre à du petit personnel fait parti de ces réactions minables pour lequel chaque citoyen se devrait de rabattre le caquet du malandrin. Ne connaissant pas l'origine de l'histoire, je félicite même l'agent pour la baffe. Les insultes n'étaient en revanches pas une bonne chose.

Les prostituées auraient du affirmer qu'en même temps qu'elles se faisaient violer, les agents les traitaient de "saloperies de merdes d'albanaises", ça aurait mieux marché !

Trey Parker et Matt Stone prétendent que "Avant de frapper quelqu'un, assure toi qu'il soit de la même couleur que toi !" pour dénoncer les faux procès de "crimes de haine" aux Etats Unis. Je rejouterais qu'il faut aussi s'assurer qu'il ne possède pas de statut social au moins convenable ! Des putes et des chauffeurs de taxi, c'est pas très important, si ? Suspect

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Sam 16 Sep - 22:57

Citation :
Avant toute chose, je considère le cas des prostituées comme très grave et je trouve anormal qu'il ne relance pas le débat de la réouverture des maisons closes gérées par l'Etat.

Tout à fait d'accord!!! La réouverture des maison closes évitera aux prostituées d'être plus facilement des victimes! Il serait temps que la société Française cesse d'être hypocrite à ce sujet! Mais ça, c'est un autre débat (que j'espère voir prochainement abordé sur ce forum)...

Citation :
Autant qu'à n'importe quel autre être humain. S'il est légitime d'attendre d'un représentant de la loi d'être moralement surhumain pendant les heures de services, il serait naif de le croire indiscutablement.

Dans la mesure où ils sont asermenté et qu'on leur confère une autorité sur nous, ils se doivent d'être irreprochables aux yeux du public. ils ont ceci en commun avec les médecins qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur (ou alors à très faible pourcentage) car leurs travails impliquent d'autres vies que la leurs.
Je bien admettre qu'on puisse faire des erreurs (après tout, comme tu le dis, ce ne sont que des êtres humains), mais je ne crois pas que violer des prostituées, racketer des taxis et profèrer des insultes racistes fassent parties des choses qu'on fait par accident...

Citation :
Des "dérapages" (désolé pour l'euphémisme, mais ce mot est à la mode) similaires ont toujours existé et existeront toujours. Ce n'est pas une justification, comme beaucoup j'aimerais que ça change, mais pour cela, il faudrait arrêter d'engager des êtres humains. Aussi, je ne suis pas un assidu des discours de Sarkozy, mais je doute qu'il prone le racket ou le viol.

Je sais bien que Sarkozy ne prône ni le viol ni le racket (et heureusement d'ailleurs), mais sa politique trop sécuritaire a booster l'assurance de certains policier qui se croyaient déjà intouchable du fait de leur uniforme. Certes, l'existence de ce genre d'individu au sein de la police n'est pas nouveau, mais j'ai peur que cela empire au fur et à mesure qu'on leur donnera plus de pouvoir!

Citation :
Egalement, je suis extrêmement surpris que personne ne s'indigne des peines données à ces représentants de la loi.

Effectivement. Et cela justifie d'autant plus mes propos et mes craintes! Un individu ordinaire commettrait les mêmes méfaits que ces policier, il n'aurait pas eu droit à autant d'indulgence dans les sanctions pénales...

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Mar 19 Sep - 19:58

Citation :
mais sa politique [de Sarkozy] trop sécuritaire a booster l'assurance de certains policier qui se croyaient déjà intouchable du fait de leur uniforme


J'aimerais vraiment savoir si les forces de police ont davantage un sentiment d'impunité par rapport aux décennies précédentes. Prenons par exemple la manifestation d'octobre 61. J'ai du mal à retrouver les procès des policiers ayant balancés des franco-algériens (ou "français musulmans" comme on les appelait à l'époque) dans la Seine. Papon non plus n'a vraiment été inquiété pour cela. Pourtant, c'est infiniment plus grave qu'aucun des cas mentionnés ici !

Citation :
je ne crois pas que violer des prostituées, racketer des taxis et profèrer des insultes racistes fassent parties des choses qu'on fait par accident...

Assurément pour le viol et le racket, c'est pourquoi je ne comprend pas la (très) faible peine qu'ils ont obtenu. Pour ce qui est des insultes, bien que ce soit minable, il y a de fortes chances que ce soit partiellement imputable au coup de sang. Le reste étant sûrement de la connerie pure et simple, une incapacité à convaincre par autre chose que l'injure facile -facile car basée sur une appartenance quelconque et visible à un groupe plutôt que sur un comportement assumé.
Pour résumer, il est moins grave à mon avis de sortir une injure raciste basique dans le feu de l'action que de préméditer un viol collectif. Rappelons tout de même que la victime ayant portée plainte a été embarquée, conduite dans un lieu désert (donc au moins à 15 minutes du boulevard Ney) avant de subir les assauts non solicités d'une brigade.

Mais cela nous écarte de la question originelle : crois tu vraiment que nous en arrivons à avoir une force policière digne d'un système dictatorial ? Actuellement, la mode est à l'usage intensif de la vidéo, mais à l'avantage des deux parties : plus de vidéo surveillance dans la rue, les magasins et autres lieux publics mais bientôt également dans les commissariats et postes de police...

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Mer 20 Sep - 0:23

Il faudrait peut-être relativiser un peu...la corruption et les dérives que peut entrainer l'exercice d'un pouvoir existera toujours.
Concernant les viols de prostituées, si cela avait été la mafia à la place des crs PERSONNE n'en aurait parlé et elles n'auraient même pas pu déposer à l'IGPN!
Pour l'affaire du marocain, de quelle "origine" était la guichetière agressée? Parce que là, il y a discrimination envers LA victime, il ne manquerait plus que la guichetière fasse des excuses à l'agresseur!

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Mer 20 Sep - 22:36

CHAUCONIN-NEUFMONTIERS, Seine-et-Marne, 20 septembre (Reuters) - Dominique de Villepin a assuré mercredi que le gouvernement tirerait les leçons de l'agression de deux CRS par des jeunes à Corbeil-Esssonnes (Essonne) en apportant "les réponses techniques appropriées".

"Nous tirerons les leçons de cela en apportant les réponses techniques appropriées permettant de mieux anticiper les risques auxquels sont confrontés aujourd'hui un certain nombre de nos forces de l'ordre", a déclaré le Premier ministre en marge d'un déplacement à Chauconin-Neufmontiers (Seine-et-Marne). Cet incident est intervenu au soir de la publication par le quotidien Le Monde d'extraits d'une note alarmante du préfet de Seine-Saint-Denis sur la situation dans cet autre département de la région parisienne.

"La politique du gouvernement, c'est de tout faire, partout sur notre territoire, pour réduire l'insécurité, pour apporter des réponses adaptées, et en particulier pour faire en sorte que ceux qui ont cette charge puissent le faire avec toutes les garanties nécessaires", a-t-il souligné.

Le chef du gouvernement a exprimé sa "solidarité" aux policiers, qui font "un travail difficile".
Un officier et son chauffeur étaient mardi soir en patrouille motorisée dans le cadre de la lutte contre les violences urbaines quand leur véhicule a été la cible de projectiles lancés par une vingtaine de jeunes, apparemment surgis d'un fourré, dans la cité des Tarterêts.

Les deux policiers ont été blessés. L'officier souffre notamment d'une plaie à la tête et d'un hématome à l'oeil. Les deux hommes ont été soignés dans un hôpital d'Evry.

Leur véhicule a été "sérieusement endommagé" et une enquête est en cours pour identifier leurs agresseurs, dit-on au ministère de l'Intérieur.


Près d'un an après les violences urbaines qui ont marqué l'automne 2005, Jean-François Cordet affirme dans cette note adressée au ministère de l'Intérieur que la Seine-Saint-Denis connaît une "recrudescence de la délinquance peu connue jusqu'ici depuis de nombreuses années".

Selon Le Monde, il se plaint aussi d'un nombre insuffisant de policiers et met en cause les modes d'intervention des Compagnies républicaines de sécurité (CRS).

"Il reste sur notre territoire des points difficiles et cela montre bien qu'il ne faut pas baisser la garde et intensifier l'action qui est la nôtre. Partout où c'est nécessaire, partout sur notre territoire, nous devons veiller à ce que les moyens nécessaires soient fournis", a dit Dominique de Villepin.

"En ce qui concerne la Seine-Saint-Denis, nous seront amenés à prendre les dispositions nécessaires en liaison étroite avec le préfet", a-t-il ajouté.

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Jeu 21 Sep - 19:46

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-814846@51-804085,0.html
Voici un exemple qui a première vue irait dans le sens de "force du chaos" (arrestation arbitraire, menottage non justifié ...). A seconde vue, manquant d'information j'avouerai que je n'ai pas d'opinion. Cet article est par ailleurs criant de non-information. La plupart des dépêches AFP sont plus détaillées Smile

Citation :
Les faits se sont produits peu avant 12 h 30, lorsque plusieurs policiers, qui patrouillaient en voiture, ont voulu interpeller un homme. "Celui-ci a refusé de se laisser menotter et a hélé des piétons, qui se trouvaient à côté du gymnase, lesquels ont appelé d'autres personnes en renfort", affirme le directeur de cabinet du préfet du Val-de-Marne, Pierre Derrouch, sur la foi du rapport d'un officier de police judiciaire

Pourquoi ont ils voulu l'interpeller ? Simple contrôle d'identité ou l'individu était il suspect de quoi que ce soit ?
Pourquoi vouloir le menotter ? Cela n'a jamais été nécessaire pour un contrôle d'identité.

Citation :
Cet homme de nationalité ivoirienne et domicilié à Paris pourrait être jugé en comparution immédiate, mercredi, pour "rébellion", précise M. Derrouch

Pour ceux qui ont une meilleure connaissance que moi du droit, qu'implique un jugement pour "rébellion" ?
Egalement, pour revenir au thème ci-dessus, il y a là encore fourberie informative :> le titre de l'article évoque des incidents à proximité du gymnase de Cachan (toujours l'affaire des expulsés de cet été). Mais l'homme dont on nous parle est domicilié à Paris. Ce n'est donc pas l'un des hébergés. Quel lien avec les anciens squatteur mis à part la proximité géographique ?

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Jeu 21 Sep - 20:04

Tout cela est un vrai black mic-mac médiatique, chacun jouant sa partition dans son coin. Suspect

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 35
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Mar 3 Oct - 21:15

Pour revenir au sujet d'origine et à la thèse d'Arthur Blainn (la partie concernant la volonté de M Sarkozy de durcir les relations polices / citoyens), voici un extrait d'une interview de Nicolas Comte (Secretaire national général de SGP-FO) par Alexandre Picard parue dans le Monde du 02/10/06, qui abonde dans ce sens (et donc pas dans le sens que j'ai défendu jusqu'ici dans ce sujet, j'aime me contredire tout seul Laughing )

Citation :
Les conditions d'intervention ont-elles changé dans la police au cours des dernières années ?
Avant toute chose : la violence contre les forces de l'ordre a augmenté de 103 % en dix ans, selon l'Observatoire national de la délinquance. Ce qui a changé, c'est qu'il y a une volonté, ressentie réellement, depuis que Nicolas Sarkozy est devenu ministre de l'intérieur, d'aller au contact, d'aller à l'interpellation. Avant, il y avait plus de modération, voire de timidité. Cela arrivait que l'on quitte des lieux pour apaiser les tensions, éventuellement en laissant des coupables derrière nous. Cette volonté d'aller au contact augmente naturellement les risques de tensions. C'est un choix politique. Avec lequel je suis plutôt d'accord.

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Mar 3 Oct - 21:43

une petite question : scratch

la volonté d'interpélation est-elle à but quantitatif? qualitatif?

autre-chose, on peut interpeler à tour de bras mais si la justice n'a pas les moyens de suivre derrière, on ne fait que du va et vient dans les commissariats!

Mr Sarkozy aime jouer du baton, je serais lui je me méfierais de la carotte...

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Loki
Paladin Infernal
avatar

Nombre de messages : 132
Age : 39
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Dim 8 Oct - 13:50

Je suis d'accord avec Ravensorg.
Les interpellations ont, à mon sens, un but quantitatif : on neutralise un groupe d'individus nuisibles pour un court temps, le tout à grand renfort de médias puis, le plus souvent, on les relâche au bout de quelques jours faute de preuves, de places en maisons d'arrêt et de juges d'instruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   Ven 20 Oct - 21:53

PARIS, 20 octobre (AFP) - Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, veut faire voter un amendement à son projet de loi sur la délinquance prévoyant de renvoyer les agresseurs de "policiers, gendarmes et pompiers devant les assises", une mesure jugée "démagogique" et "irréalisable" par les magistrats.

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy, a proposé que les mineurs récidivistes âgés de 16 à 18 ans soient considérés comme majeurs, dans un entretien avec des lecteurs du Parisien publié vendredi.Les deux principaux syndicats de magistrats ont jugé "démagogique" et "irréalisable" la proposition Sarkozy.

"A un certain niveau de récidive - cinq ou dix condamnations par exemple -, on ne doit plus condamner au titre de la dernière infraction commise mais en tenant compte de l'accumulation des délits", affirme M. Sarkozy, qui propose "la création de peines plancher".

Jeudi, à Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Nicolas Sarkozy, a déclaré qu'il ferait "voter un texte dans mon projet de loi sur la prévention de la délinquance qui renverra devant les assises toute personne qui portera atteinte à l'intégrité physique des policiers, des gendarmes ou des sapeurs pompiers".

Il n'a pas précisé à partir de quelle gravité de l'agression débuterait cette criminalisation, tout en soulignant plusieurs "avantages", dont celui d'avoir "des jurés et donc le peuple français qui jugera".

Peu après, au Sénat, le Garde des Sceaux, Pascal Clément, a annoncé un durcissement des peines encourues par ceux qui, comme la semaine dernière à Epinay-sur-Seine, tendent des guet-apens aux policiers.

Une "infraction spécifique de violences volontaires sur agent de la force publique commise avec arme et en bande organisée" sera punie de 15 ans de réclusion, contre 10 aujourd'hui, ce qui revient à la criminaliser et donc à en traduire les auteurs devant une cour d'assises. "Nous espérons qu'ainsi il y ait une dissuasion par la gravité de la menace judiciaire", a expliqué M. Clément.

De plus, les auteurs de rébellion encourront un an d'emprisonnement, contre six mois actuellement, ce qui permettra, une fois la loi sur la délinquance votée, de traduire les mineurs en présentation immédiate.

Quant à ceux qui "appellent à l'émeute et qui incitent les habitants à s'opposer à l'action de la police", ils risqueront deux mois de prison, au lieu d'une simple amende, ce qui permettra de les placer en garde à vue. Cette formule vise notamment les majeurs qui poussent les mineurs à des actes de violences.

Pascal Clément a annoncé qu'il allait donner aux parquets des instructions de "grande fermeté", mais il n'a pas soufflé mot de l'annonce beaucoup plus large de Nicolas Sarkozy.

Celle-ci a reçu un accueil partagé chez les syndicats de police: Alliance (premier syndicat de gardiens de la paix) et Synergie (deuxième syndicat d'officiers) se sont dits "très satisfaits".

Mais le Syndicat national des officiers de police (SNOP, majoritaire) a souligné la "fragilité" des jurés d'assises et la longueur des procédures, tandis que FO a estimé que l'arsenal en place était suffisant et qu'il vaudrait mieux "commencer par l'appliquer".


"Cela aboutirait à ce que les cours d'assises ne puissent plus gérer les crimes, les choses graves", a estimé Dominique Barella, président de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire).

Cela renverrait aux assises "des milliers d'infractions puisque l'atteinte à l'intégrité physique commence actuellement par de toutes petites contraventions", a-t-il ajouté, en citant en exemple "le moindre frôlement, une personne qui se débattrait..."

Pour Hélène Franco, vice-présidente du Syndicat de la Magistrature (SM, gauche), "cette proposition est tellement irréaliste et démagogique qu'on a envie de ne pas y répondre".

Juge pour enfant au tribunal de Bobigny, elle cite un exemple d'infraction qu'elle voit souvent dans les banlieues: le jet de yaourts sur les policiers. "Réunir une cour d'assises pour ça, c'est proprement démagogique".

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Force de l'ordre... ou du chaos?!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Force de l'ordre... ou du chaos?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Tabachnik, Maud] L'ordre et le chaos
» force de l'ordre - police - gendarmerie
» Ordre et chaos, un peu d'organisation, non?
» Chaos, Ordre et Harmonie
» Force et Faiblesse des troupes mortelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: