AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le réseau ODESSA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 42
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Le réseau ODESSA   Ven 20 Oct - 23:01

ODESSA (Organisation der ehemaligen SS-Angehörigen, « Organisation des anciens membres SS ») est un réseau clandestin d'organisation de chemins d'évasions (Rattenlinien en allemand) mis en place à la fin de la Seconde Guerre mondiale par un groupe d'officiers SS, incluant Martin Bormann et Heinrich Himmler. Le réseau devait faciliter la fuite des criminels de guerre nazis et de leurs familles vers le Moyen-Orient et l'Amérique latine. ODESSA possédait des contacts avec Buenos Aires, Le Caire, Bonn, Rome, Genève et le Vatican. Il a notamment aidé Adolf Eichmann, Josef Mengele, Erich Priebke, Aribert Heim et beaucoup d'autres à fuir la justice internationale.

Otto Skorzeny ainsi que Alfred Naujocks étaient membres d'ODESSA, tandis que le réseau de Reinhard Gehlen (espion nazi qui deviendra le fondateur des services secrets allemands et partie du réseau anticommuniste stay-behind de l'Otan, couramment connu sous son nom italien de « Gladio ») coopéra avec ODESSA.

En juillet 1946, Gehlen est libéré en tant que prisonnier de guerre. À l'instigation clandestine de l'OSS, il crée la Gehlen Org. Réseau initialement formé de 350 anciens agents secrets de l'Allemagne nazie, la Gehlen Org devient les yeux et les oreilles de l'OSS en Europe de l'Est et en URSS. Elle installe son QG au 25-acre, à Munich, sous le couvert d'une entreprise au nom inoffensif : South German Industrial Development Organization. Les agents de la Gehlen Org aideront l'OSS, qui deviendra plus tard la CIA, à démasquer les fonctionnaires communistes et les organismes sympathisants dans l'ensemble de l'Europe de l'Ouest.

Gehlen met aussi en place ODESSA, réseau d'exfiltration qui permettra à plus de 5 000 Nazis d'échapper aux tribunaux devant lesquels ils étaient censés comparaître pour leurs crimes de guerre. La plupart trouvent refuge en Amérique centrale et en Amérique du Sud, particulièrement en Argentine, au Chili, au Nicaragua et au Salvador, où plusieurs dictateurs utilisent leurs « compétences ». Parmi les criminels exfiltrés on retrouve entre autres Josef Mengele et Klaus Barbie.

La Gehlen Org, créature de Gehlen, fournit déjà avant 1947 des informations exagérées sur la puissance militaire et les ambitions de l'URSS. En 1947, Gehlen avertit la CIA que l'URSS est sur point de lancer une guerre éclair sur l'Europe. Les conséquences de ces renseignements falsifiés est une augmentation considérable de la dotation de la CIA (qui leur fournit plus de 200 millions USD en fonds secrets, encourageant une surenchère d'informations).

L'exploit le plus spectaculaire de la Gehlen Org est de recruter et de former, dès 1946, plus de 5 000 agents est-européens et russes anti-communistes, avec parmi eux nombre d'anciens agents nazis, qui exécutent une variété d'opérations secrètes derrière le rideau de fer, comprenant l'espionnage, le sabotage, et de fournir l'aide aux insurgés ukrainiens qui ont continué à entraver la mainmise soviétique jusqu'en 1956. Elle fournit également à la CIA des rapports précis sur le parc de missiles russes pointés vers l'Ouest.

Cependant, dans les années 1950, la Gehlen Org, comme le MI-6, est infiltrée par des agents doubles du KGB qui trahissent des « douzaines d'opérations, des centaines d'agents et de milliers de civils innocents » et qui, plus tard, seront exécutés.

En avril 1956, la Gehlen Org est transférée au gouvernement ouest-allemand. Elle sera intégrée au Bundesnachrichtendienst naissant (abrégé par BND et que l'on peut traduire par « Service d'intelligence fédéral »). Gehlen est promu lieutenant-général dans le Bundeswehr et devient le directeur de la BND. Il atteint le grade final de général principal.

En avril 1961, l'opération Sting découvre que Heinz Felfe, chef du contre-espionnage au BND, est un agent double du KGB. En 1963, le chancelier Konrad Adenauer démissionne sous le coup du scandale. À cette époque, reconduit pour cinq ans comme directeur du BND malgré ce dur coup, Gehlen démissionne, car son influence et son pouvoir diminuent.

En dépit du scandale de Felfe, Gehlen reste une légende dans la communauté du renseignement jusqu'à sa mort en 1979.


ODESSA a revendiqué l'attentat du 9 juillet 1979 dirigé contre les militants antifascistes Beate et Serge Klarsfeld. En novembre 2005, le quotidien El Mundo affirmait qu'Aribert Heim, alias « docteur la Mort », qui sévissait dans le camp de concentration de Mauthausen, avait réussi à se cacher en Espagne près de vingt ans grâce à l'aide d'ODESSA.

source http://fr.wikipedia.org

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
 
Le réseau ODESSA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missions Spéciales - 1 - Réseau Odessa
» HD sur téléréseau à Renens
» Diffusion en TNT sur le téléréseau de Nyon et environ
» 30% d'augmentation sur l'abonnement au téléréseau de Nyon
» Téléréseau lausannois: perturbations sur TF1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Civilisations & Sciences-
Sauter vers: