AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salman Rushdie anobli à Londres, colère des etats islamiques

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Salman Rushdie anobli à Londres, colère des etats islamiques   Mer 20 Juin - 14:01

Le titre de chevalier conféré à l'écrivain Salman Rushdie par la reine Elisabeth II d'Angleterre, le 16 juin, a déclenché de vives protestations de l'Iran et du Pakistan.

Islamabad a réagi, lundi 18 juin, en exigeant le retrait de cette décoration, évoquant une offense aux musulmans. Le ministère pakistanais des affaires étrangères a annoncé que le Pakistan va officiellement protester auprès de Londres. Sher Afgan, le ministre des affaires parlementaires, a "fermement condamné" l'attribution à l'écrivain d'origine indienne du titre de "Sir", dans une résolution adoptée à l'unanimité par le Parlement britannique. "Nous exigeons que la Grande-Bretagne s'abstienne de commettre de tels actes qui heurtent la sensibilité des musulmans", a poursuivi M. Afgan. L'opposition pakistanaise a aussi exprimé sa colère.

Salman Rushdie, 59 ans, avait fait l'objet, en 1989, d'une fatwa du fondateur de la République islamique iranienne, l'ayatollah Khomeiny, le condamnant à mort pour blasphème, après la publication, en 1988, de son livre Les Versets sataniques. L'ouvrage avait soulevé de nombreuses protestations dans des pays musulmans, où des chefs religieux et des fidèles avaient dénoncé une insulte à l'islam. Ces menaces ont obligé Salman Rushdie à vivre caché.

MENACE D'ATTENTATS-SUICIDES
Le ministre pakistanais des affaires religieuses, Mohammed Ijaz ul-Haq, a déclaré que la décoration octroyée à l'écrivain justifiait des attentats-suicides. "Si quelqu'un se fait exploser, il serait en droit de le faire, à moins que le gouvernement britannique présente ses excuses et retire le titre de "Sir"."

Dans la ville de Multan, dans le centre du Pakistan, des dizaines d'étudiants islamistes ont brûlé le drapeau britannique ainsi que des effigies de l'écrivain, en hurlant "Mort à Rushdie, mort à la Grande-Bretagne !".

Avant le Pakistan, l'Iran avait dénoncé, dimanche, un acte d'"islamophobie". Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, a déclaré que l'écrivain était "une des figures les plus détestées" du monde islamique, ajoutant que la décision de l'honorer était un acte d'agression et une insulte envers les sociétés islamiques.

L'ambassade de Grande-Bretagne au Pakistan a réagi en affirmant que "ce titre de chevalier reflète la contribution de Salman Rushdie à la littérature".

Kristell Bernaud (avec AFP.)
Article paru dans l'édition du 20.06.07.

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
 
Salman Rushdie anobli à Londres, colère des etats islamiques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salman Rushdie
» Salman RUSHDIE (Inde/Royaume-Uni)
» Salman Rushdie
» Le Hijab vu par Salman Rushdie
» Albert Londres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: