AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Révolte linguistique chez les bretons!

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Révolte linguistique chez les bretons!   Dim 16 Oct - 18:41

[ vendredi 14 octobre 2005, 20h59 - AFP ]

Des parents d'élèves d'une école maternelle de Lorient ont annoncé vendredi avoir obtenu de l'éducation nationale la création d'une classe bilingue français-breton, après avoir lancé sur internet un "DeRobienthon" destiné à lever les fonds nécessaires.

Les parents de l'école maternelle publique de Lorient-Merville (Morbihan) avaient lancé mardi ce pastiche du Téléthon, pour recuellir le financement nécessaire à la création de cette classe, refusée selon eux par le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien.

"Suite au +DeRobienthon+, l'inspection d'académie, cet après-midi a annoncé la création du demi-poste" d'instituteur breton demandé, pour la rentrée de Toussaint, a indiqué à l'AFP Jean-Paul Chevrel, président du collectif des parents, qui regroupe une quinzaine de familles.

Les parents avaient déjà rassemblé plus de 3.000 euros de promesses de dons, sur les 20.000 euros que doit coûter, selon eux, le demi-poste réclamé depuis 43 jours pour leurs 20 enfants inscrits en école bilingue.

"Le ministère de l'Education n'a plus d'argent? Prenons l'inspecteur d'académie au mot et souscrivons!", avaient lancé les parents dans une pétition en ligne qui a récolté plus de 800 signatures.

Le collectif, qui avait annoncé son intention d'aller voir M. de Robien avec l'argent collecté, a reçu le soutien de nombreux élus politiques et d'artistes bretons, dont le chanteur Alan Stivell, sur le site "http://merville.maternelle.free.fr."

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Lun 17 Oct - 12:15

Magnifique, grâce à cette action, nous allons tous pouvoir demander l'enseignement d'une langue à l'école primaire, quant bien même celle ci est totalement ridicule socialement. Personnelement, je souhaite, et je suis prêt à rallier beaucoup de monde à ma cause, que l'on enseigne le dolenjsko, magnifique dialecte slovene du Nord Est du pays. Ainsi, les élèves qui auront appris cette langue seront en mesure de développer des liens commerciaux forts avec cette région de la Slovenie, et en cette période d'intense chômage, nous ne devons négliger aucun partenaire commercial à même de renforcer notre économie !! BULLSHIT !!

Plus sérieusement, je suis le premier à promouvoir l'apprentissage de langues, mais l'Education Nationale est là pour former les enfants à être inséré dans notre pays, en lui apprenant ce qui est indispensable à sa vie en société. Elle enseigne également certaines langues utiles, telles que l'anglais, l'espagnol, l'allemand, le russe. L'apprentissage des grandes langues asiatiques serait une bonne progression du fait de leur possibilités économiques, mais le breton !! C'est une perte de temps monumentale.

En résumé, que ces enfants apprenent le breton est une très bonne chose, mais qu'ils le fassent par eux même, à la maison. De surcroit, pourquoi ne pas promouvoir des cours le mercredi après midi lorsqu'il n'y a pas école avec des anciens à la retraite. Il doit surement y avoir nombre de vieux bretons prêts à donner une après midi de leur temps pour le développement de cette langue !

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord GreaTed
Paladin Infernal
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 36
Localisation : près de Tours
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Lun 17 Oct - 17:49

Le problème est la conservation du patrimoine régional...et je doute que les enfants y participent d'eux-mêmes, quand bien même ils peuvent en comprendre les enjeux. C'est un peu comme le catéchisme, si on oblige pas le gamin à y aller, il n'ira jamais. A l'époque, ce m'emmerdait profondément, le catéchisme (et même encore maintenant), mais je ne suis pas mécontent d'avoir appris quelques histoires de ce bouquin qu'on appelle bible. Outre le fait qu'il soit un témoignage religieux, c'est un témoignage d'Histoire. MAis quand on est môme, on ne s'en rend pas compte.
Ainsi, ce sont les parents qui veulent transmettre ce savoir à leur enfants mais on sait ce qu'est le monde du travail aujourd'hui : plus le temps de s'occuper de ses enfants...alors on délègue les tâches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.myspace.com/greated
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Mar 18 Oct - 0:17

...d'autant plus que le Breton actuel est un patois et non pas la langue bretonne originelle comme certains crétins identitaires voudraient le faire croire. Ha la la l'ego du breton c'est peu de chose... king

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Duckula
Daemon minor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Mar 25 Oct - 6:39

Avant la fin des années soixante la France n’était pas l’hexagone uniforme d’aujourd’hui. A dater de cette époque la séparation entre univers campagnard et urbain n’a cessé de s’amoindrir notamment par une migration des citadins vers les campagnes pour ce qui est du lieu d’habitation, ces mêmes individus ou-et ménages étant originellement ruraux. S’en est suivi par la juste logique des choses un délitement des différences, une harmonisation triste des cultures faisant voler en éclats les particularismes régionaux. Les années qui suivirent étant ce qu’elles sont, à savoir notre jolie société dont la valeur liberté a été astucieusement remplacée par une poussée libertairo-individualiste profitant avant tout à une logique d’avilissement collectif qui sert ceux-la même dont mai 68 souhaitait s’affranchir. Pourquoi cette parenthèse préalable ? Tout simplement pour ne pas trop céder à la tentation de sautiller à pieds joints sur les esprits qui voudrait l’enseignement d’une langue régionale, car au delà de faire renouer nos têtes blondes (brunes, rousses et albinos aussi) avec les cultures d’un microcosme territorial cela permettrait aussi, dans une moindre mesure, certes, de rompre avec cette unification des savoirs. Il est vrai que ce genre d’initiatives peut être sous-jacente d’une volonté de mouvements autonomistes dont on se demande la finalité de leurs démarches, si ce n’est celle que de permettre via un groupe de pression une reconnaissance dans le tissu politique local. Mais si l’apprentissage se fait via des fonds privés, qu’il est dispensé par des enseignants avant tout soucieux de la transmission d’un patrimoine où se situe le problème ? L’utilité effective et quantifiable ? Aucune, si l’on se base sur le fait que l’occitan ne permettrait effectivement pas à quiconque d’en être favorisé sur le marché du travail . Mais adhérer à ce constat dans ce cas c’est se joindre aux « réalistes » (avec d’immenses guillemets) remettant en cause la pertinence des hyper-spécialisations de certains cursus universitaires, l’apprentissage de la philosophie au lycée mais aussi celui des langues régionales arguant pour cela de leur prétendue inutilité. Les socles fondamentaux sont une nécessité au vu de la fragile connaissance qu’en ont certains enfants et adolescents et tout cela peut paraître un luxe mais en quoi une érudition supplémentaire si elle est voulue par l’enfant et en rapport avec ses capacités d’assimilation, pourrait-elle lui être préjudiciable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Mar 25 Oct - 22:52

...tout simplement apprendre du patois à l'école, c'est perdre son temps, au tant l'apprendre avec le vieux du village se sera à mon avis beaucoup plus sympa et enrichissant humainement!

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Duckula
Daemon minor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Mer 26 Oct - 6:23

Pour apprivoiser les bases et acquérir une méthodologie d'apprentissage, l'usage d'un professionnel de la chose me paraît plus adapté, l'appel aux "anciens" pouvant être soit un complément (sans pour autant qu'il en devienne trop lourd car la effectivement cela friserait l'inutilité absolue) soit une manière de connaître les rudiments seuls Smile En fait nos deux avis sont valables tout dépends du degré de maîtrise voulue par les parents et l'enfant. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ortaff
Légat des enfers
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 36
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   Ven 28 Oct - 17:52

Lord GreaTed a écrit:
Le problème est la conservation du patrimoine régional...et je doute que les enfants y participent d'eux-mêmes, quand bien même ils peuvent en comprendre les enjeux.

Je ne dirai pas que c'est un problème, ni même une nécessité. Je suis le premier à désirer la sauvegarde des langues, mon souhait étant d'en connaître le plus grand nombre. Mais cette sauvegarde doit se faire volontairement, pas en étant imposé par une institution. Et c'est cette obligation que je trouve perturbante. Car dans l'affaire, qui se soucie de savoir si les enfants ont envie d'apprendre l'occitan ou autre langue "inutile". Si les générations actuelles ne souhaitent pas s'encombrer d'une culture donnée, tant pis, elle disparaîtra, ça ne sera pas la première ni la dernière.
Reprenant l'expression "Quand on veut on peut", que ceux qui veulent sauvegarder cette culture se bouge, mais sans l'imposer à autrui.
(Si la question devait venir, oui, je pense la même chose des religions imposés aux enfants)

Duckula a écrit:

en quoi une érudition supplémentaire si elle est voulue par l’enfant et en rapport avec ses capacités d’assimilation, pourrait-elle lui être préjudiciable ?

Bien au contraire, elle ne peut que lui être profitable d'un point de vue personnel. Masi uniquement lorsque c'est par sa volonté propre qu'il y est parvenu. Encore, si les parents se contentait de leur presenter la possibilité et de leur laisser le libre choix, mais ce n'est pas le cas, puisque cet apprentissage est imposé et de surcroît pendant les heures de classe.

Pour terminer, un exemple concret qui montre qu'il est inutile d'imposer l'apprentissage d'une culture pour la sauvegarder :
Ben Yehouda, né en Lithuanie, 1858 - 1922. C'est par ses actions diverses et variées que la langue hébraique est redevenu une langue courante et parlée. C'était une langue morte et en l'espace de 41 ans (de 1881 à 1922), il a accompli suffisement pour que l'hébreu redevienne la langue officielle de la Palestine. Il a notamment préparé le "Grand Dictionnaire de la langue Hébraïque Ancienne et Moderne" (recense tous les mots de la Bible, du Talmud et des écrits du Moyen Age). Il a également fondé le Comité de la Langue en 1890.

Donc, voici un résumé de mon point de vue : initiez vous à n'importe quelle culture, c'est parfait, mais ne l'imposez à personne :> Proposez. C'est seul que j'en suis venu à m'intéresser à la religion et aux langues, j'en suis extrêmement satisfait, mais je refuse d'imposer à qui que ce soit d'en faire de même, car c'est objectivement d'une utilité nulle.

_________________
"Mejor es morir en el vino que vivir en el agua" Quevedo
"Better to reign in hell than serve in heav'n" Milton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte linguistique chez les bretons!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte linguistique chez les bretons!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epic chez les Bretons - chap. 40 - GI vs. Saim-Hann
» Fèves Asterix chez les Bretons - 2012
» J'apprends l'anglais avec "Asterix chez les Bretons"
» Epic chez les Bretons... du Sud! Premier sang
» Nouvelle boîtes Delacre: Astérix chez les bretons (Octobre 2012)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: