AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'éducation, une chose perdue?

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: L'éducation, une chose perdue?   Mer 19 Oct - 22:42

Dimanche dernier j'ai regardé à la télévision la rediffusion de l'émission "Super Nanny" (vous savez, l'émission qui passe sur la chaine M6 où une nurse spécialisée vient aider des parents qui ont du mal à élever leurs enfants), ce n'est pas à mon sens une si mauvaise émission puisqu'elle a pour but d'aider des parents mais ce n'est pas la qualité de l'émission qui me préocupe là.
En fait, tout en regardant ce programme, une question terrible me vint en tête :
"L'éducation de nos enfants est-elle tellement sur le déclin que l'on soit obligé de recourir à la télé pour nous expliquer comment élever nos petites têtes blondes?"

Je me demande alors si nous savons toujours élever nos enfants. Beaucoup de gens disent que l'éducation était mieux avant car plus stricte que maintenant. Je suis d'accord pour reconnaître qu'il s'est développé un certain "laxiste", sans doute dû à la période des années 70 où bon nombres de choses (bonnes ou mauvaises) furent remises en questions à cette époque...
Du coup, nous n'osons plus (ou nous ne savons plus) user de l'autorité envers nos gamins, c'est le regne de "l'enfant roi" qui s'instaure alors dans nos foyers!
On n'ose plus appliquer de punition ou même donner fessées car nous avons "peur" de nos enfants. Les gamins, voyant qu'ils pourront faire ce qu'ils veulent sans être puni, en profitent grandement!
En fait, cela vient sans doute de la façon dont nous, adultes, voyons l'autorité. En effet, il faudrait avant toutes choses se rappeler que l'autorité ne sert pas a "martyriser" un enfant mais plutôt à lui donner des repères qui lui seront très utiles lorsqu'il grandira.
Mais le probleme, c'est que nous-même avons une vision négatif de l'autorité, et il ne faudrait donc pas s'étonner que nos enfants réagissent de manière identique et même parfois pire...
Resultat : les mômes sont en manque de repères, ils deviennent instables et sombrent rapidement dans la délinquence lorsqu'ils deviennent adolescents...

Il est vrai qu'élever des enfants n'est pas une chose simple, je ne le nie pas! C'est une grosse responsabilité qui necessite une attention permanente! Quand on rentre le soir d'une journée chargée de travail, on est fatigué, stressé et pas forcemment enclin a s'occuper de gosses qui crient et bougent dans tous les sens toute la journée... Et cela est encore plus difficile si les deux parents travaillent! Certes, le cout de la vie est tel que les deux parents sont pratiquement obligés de travailler tous deux pour s'en sortir financierement...
Du coup, ils n'ont plus vraiment le temps de s'occuper de leurs enfants et c'est la télévisions et les fréquentation extérieurs qui assurent alors l'éducation de nos bambins! Et là, on peut vraiment craindre le pire car nous ne savons pas quel genre de valeurs sont en train d'acquerir nos enfants en dehors de celles que nous tentons maladroitement de leur instruire...

y a-t-il une solution pour sauver l'éducation de nos enfants? Doit-on redéfinir les bases de l'éducation, ou bien faut-il revenir aux valeurs de "l'éducation à l'ancienne"?

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord GreaTed
Paladin Infernal
avatar

Nombre de messages : 125
Age : 35
Localisation : près de Tours
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: L'éducation, une chose perdue?   Mer 19 Oct - 23:14

Bah déjà, si on ne peut pas assumer 2 (ou +, ou même un seul) gamins (que ce soit financièrement ou moralement pour leur éducation), on s'abstient d'en faire. Un enfant, ce n'est pas un chien qu'on nourrit (je me faire taper par la SPA), ca implique des responsabilités. Et pouvoir éduquer son enfant en rentrant du boulot, même si on en a plein la casquette, bah faut assumer, ca fait partie des responsabilités. Sinon tombe dans la société-foumilière où ce sont des fourmis spécialisées qui s'occupe des marmots des autres (y a qu'à voir l'augmentation du nombre de crèches depuis quelques années). "C'est la faute du travail !" acclament-ils tous ! Et bien faites un choix : le travail ou la descendance. Sinon, forcément, relier les deux bouts a tendance à relever des 12 travaux d'Hercule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.myspace.com/greated
 
L'éducation, une chose perdue?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Modiano, Patrick] Dans le café de la jeunesse perdue
» petite chose bleue
» NOUVEAU TRUC/BAZAR/CHOSE/RUBRIQUE
» [Ormesson, Jean (d')] C'est une chose étrange à la fin que ce monde
» LES AVENTURIERS DE L'ARCHE PERDUE - INDIANA JONES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: