AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Consumérisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Consumérisme   Jeu 29 Sep - 21:28

Paul Henri DIETRICH, baron d'HOLBACH, 1773

Une Nation (...) peu contente d'avoir satisfait ses besoins réels par un commerce étendu, s'occupe à en inventer de fictifs et de surnaturels : la satiété l'endort ; le changement lui devient nécessaire ; la langueur et l'ennui, bourreaux assidus de l'opulence, suivent les besoins satisfaits : pour tirer les riches de cette léthargie, l'industrie est forcée d'imaginer à tout moment de nouvelles façons de sentir : les plaisirs se multiplient ; la nouveauté, la rareté, la bizarrerie ont seules le pouvoir de réveiller des êtres pour qui les plaisirs simples sont devenus insipides. Tout se change en fiction ; le luxe comme la féerie ne fait naître que des fantômes : des imaginations malades ne se soulagent que par des rémèdes imaginaires. L'avidité, le désir d'acquérir des richesses, afin de les étaler et de les dissiper, sont les passions épidémiques : personne n'est content de ce qu'il a, chacun est envieux de ce que possèdent les autres ; personne ne peut-être heureux, à force de vouloir le paraître.

La Politique naturelle, in d'Holbach portatif, J. J. Pauvert, Coll. Libertés, 1967, p. 131.

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Consumérisme   Ven 30 Sep - 1:51

Nous somme dans une société où tout évolue très vite : la technologie, les moyens de communication, les transports, les relations sociales, le multimedia,etc...
Nous évoluons tellement vite que notre intelligence émotionnelle nos mentalités n'ont pas eu le temps de s'adapter à ces changements! Resultat : Les problèmes qu'on avait déja au départ s'en trouve décuplés et d'autres complications viennent s'ajouter au tableau!
L'industrie du divertissement essaie de faire face à cette situation (alors que c'est aussi en partie à cause d'elle qu'on en est là) en proposant aux masses des nouveaux produits comme par exemple la Télé-réalité, l'internet, les téléphones portables et leurs nombreuses fonctions. Mais nous nous lassons bien vite de ces choses, qu'elles soient bonnes ou mauvaises...
Alors c'est la surenchère! Pour les média et tout ceux qui dépendent du public, c'est à celui qui arrivera à capter l'attention des foules le plus longtemps possible qui gagnera sa notoriété d'une façon où d'une autre.
Mais à la longue, ce déploiement futile d'energie crée une carence au niveau de l'imagination aussi bien chez les consommateurs que chez les producteurs de tous milieux.
C'est du moins mon interpretation personnelle du problème!

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Consumérisme   Sam 1 Oct - 21:00

la consommation est devenue compulsive dans nos société, une sorte de boulimie d'objets pour remplir un néant éxistentiel prépondérant dans la société.

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Consumérisme   Sam 1 Oct - 23:06

On dit souvent que la nature a horreur du vide...
C'est vrai, les gens dans notre société ont une vie vide de tout sens, en plus ils sont responsable de leur état et ils ne font rien pour y remédier!

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duckula
Daemon minor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Consumérisme   Dim 23 Oct - 5:26

La consommation crée t’elle le vide ou le vide crée t’il la consommation? L’accumulation d’objets , qu’ils soit futiles ou nécessaires, et la logique de leur acte d’achat furent-elles matrices originelles de la quasi anti-matière cérébrale ayant actuellement prépondérance ou ne sont-elles, au contraires, que la logique d’un émiettage des grandes doctrines et valeurs ayant eu cours au siècle passé ?
D’un point de vue historique, la cupidité, le désir du possédant furent toujours matière à romans, théories, constatation sociologiques d’époque, légendes, faits Bibliques ect…La différence entre nous et nos ancêtres est la sacralisation contemporaine presque cultuelle de l’objet et de son acte d’achat. Celui-ci est décrypté, codifié dans des études poussées, méticuleuses, presque terrifiantes. Le bien ou service et conséquences mercatiques « collatérales » sont conçues dans leurs moindres détails. Pertinence du produit, packaging, campagne média, merchandising, vente, promotion des ventes… Face à de tels procédés, il en deviendrait presque excusable de se laisser entraîner dans la spirale de l’acte d’achat mais pourtant l’homme demeure, dans l’absolu, conscient et libre et son comportement ne pourrait en être « excusé » par un magnétisme irrépressible. Donc la réponse n’est pas si évidente que cela et ne serait valable que la conclusion commune d’historiens et de sociologues, enfin peut-être me donnerez-vous la réponse…

Pour s’éloigner de la question mais rester dans le sujet du topic, je considère personnellement que la consommation qualifiable de « symptomatique » n’est pas nécessairement celle consacrant des produits que l’on pourrait croire frivoles ou inutilement en avance avec leur temps. Elle ne le devient que si l’acheteur s’en fait acquéreur dans le but conscient ou inconscient d’en donner un caractère paliatif ou complémentaire à ses émotions, son vécu, la valeur qu’il portera à son moi et les effets qu’il en escompte par le regard d’autrui.
Pourtant la consommation de masse est un des facteurs les plus retords de notre modernité. L’accumulation entraîne l’accumulation, un objet sitôt acheté lorsqu’il place l’homo-économicus dans une situation de dominant par rapport à un individu tiers entraîne aussitôt sa frustration dans la satisfaction fugace que lui apporta l’acte et l’objet d’achat, dans la constatation que quoiqu’il fasse un autre possèdera un objet plus grand et plus beau et en plus paraîtra plus heureux encore que lui. Et par quoi soignera t’on cette névrose ? Par la psalmaudie du code secret à sainte carte bleue pardi. Et ainsi asservit-on l’imaginaire, l’esprit critique et la curiosité naturelle. La thérapie par l’achat ou comment absoudre (dissoudre ?) le néant…

Pour ceux qui voudraient entrer en religion... www.consomme.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Consumérisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Consumérisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gothique et l'ésotérisme
» The Tudors : Un mariage consumé (Destiny and Fortune)
» Qu'est-ce que l'ésotérisme exactement?
» AJOUT D UNE COLLECTION CP
» Prophétie des Andes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Littérature-
Sauter vers: