AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Google défie l'administration Bush!

Aller en bas 
AuteurMessage
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Google défie l'administration Bush!   Sam 21 Jan - 13:59

== Le débat sur la défense des libertés individuelles aux Etats-Unis rebondit avec le refus de Google de fournir au gouvernement les listes des résultats des recherches lancées sur son site, dans le cadre de la lutte contre la pornographie.

Le géant internet américain a décidé de s'opposer au ministère de la Justice (DoJ), estimant "abusif" qu'il cherche à obtenir une liste d'un million de sites web accessibles via le célèbre moteur de recherche, ainsi que tous les intitulés de mots-clés utilisés sur une semaine.

L'objectif du gouvernement est de défendre le bien-fondé d'une loi fédérale de 1998 destinée à protéger les enfants des contenus pornographiques accessibles en ligne.

Ce texte est actuellement attaqué en justice par des défenseurs des libertés individuelles le jugeant contraire au premier amendement de la Constitution garantissant la liberté d'expression.

Selon l'Electronic Frontier Foundation (EFF), qui défend la liberté sur internet et compte parmi les opposants à la loi, celle-ci exige "des démarches difficiles et coûteuses" à tous ceux qui veulent mettre en ligne des images ou vidéo de sexe. Tous les "contenus sexuels" sont menacés, selon l'EFF, même les "non-obscènes" ne montrant aucun enfant.

Logiquement, l'EFF a applaudi la résistance affichée par Google qui a choisi de "défendre la vie privée de ses usagers dans cette affaire".

"Nous sommes contents", a renchéri Ari Schwartz, du Center for Democracy and Technology à Washington. "La requête (du gouvernement) est vraiment scandaleuse, en particulier parce qu'elle essaie de défendre une loi anticonstitutionnelle", a-t-il ajouté.

Parmi les piliers américains de l'internet, Google fait visiblement cavalier seul contre la loi COPA (Child Online Protection Act).

Selon la presse américaine, MSN, AOL et Yahoo! se sont tous pliés aux requêtes du ministère de la Justice, Yahoo! soulignant l'avoir fait sans fournir d'éléments susceptibles d'identifier un usager. Ce dernier joue la prudence depuis que sa filiale à Hong Kong a été accusée d'avoir livré à la police chinoise des informations ayant conduit à l'arrestation d'un journaliste.

Vendredi, l'administration Bush s'est défendue des accusations d'atteinte à la vie privée. Le DoJ "ne demande pas qu'on lui décline des informations qui identifieraient une personne", a déclaré Scott McClellan, porte-parole de la Maison Blanche. "Nous essayons de trouver les termes des recherches et les sites web", a insisté Charles Miller, un porte-parole du DoJ.

S'il s'agit de protéger les enfants, pourquoi ne pas les interroger directement et enquêter sur leurs habitudes en termes de recherches, ont suggéré de leur côté les experts du site SearchEngineWatch.

"Cela apporterait énormément de données, et serait utile pour pouvoir tester rigoureusement les systèmes de filtre" (refusant certains mots-clés, ndlr) que proposent les fournisseurs d'accès, ont-ils ajouté.

Pour l'instant, estime EFF, "le gouvernement demande à Google de faire son sale boulot", puisque le groupe internet recèle une quantité indescriptible d'informations.

"Si Google continue de rassembler et de garder autant d'informations sur ses usagers, les gouvernements et les avocats du privé continueront d'essayer de les obtenir", met en garde Kevin Bankston, juriste à EFF.

Joe Wilcox, du cabinet d'études Jupiter Research, souligne que la recherche en ligne chez Google "c'est le moyen pour parvenir à une fin, et cette fin c'est l'accès à l'information", afin de proposer aux annonceurs publicitaires des ciblages les plus précis possibles.

Le tout pour Google, ajoute cet expert, est de garder la confiance de ses usagers, et l'opposition du groupe au gouvernement se justifie "à la fois dans sa philosophie et pour des raisons commerciales".

© 2006 AFP

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Arthur Blainn
Archdaemon
avatar

Nombre de messages : 223
Localisation : L'île aux enfants chez Casimir!
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Google défie l'administration Bush!   Sam 21 Jan - 20:06

L'enfer est souvent pavé de bonnes intentions!

Bien sûr qu'il faut proteger les enfants contre la pornographie, cela ne fait aucun doute. Mais se servir de cette argument pour s'introduire dans la vie privée des internautes, là c'est de l'abus pur et simple!
Ne nous laisson pas avoir par l'arbre qui cache la foret. Tout ceci n'est qu'une tentative de plus pour essayer d'avoir un contrôle sur l'insaississable toile de l'internet!

En bref, Google a eu raison de s'opposer à l'administration Bush.

Par contre, une interrogation subsiste : pourquoi Google garde-t-il le repertoire des mot-clefs utilisé au cour de la semaine ou du mois par les internautes? A quoi cela lui sert-il? Je serai curieux qu'on me l'explique...

_________________
"L'enfer est tout entier dans ce mot : solitude."
- Victor HUGO -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duckula
Daemon minor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Google défie l'administration Bush!   Dim 29 Jan - 6:53

Peut-être pour établir des statistiques servant la mis en valeur et l’apparition pertinente de leur fameux liens publicitaires. scratch je n'en sais fichtrement rien à vrai dire...

Il est néanmoins intéressant de constater comme Google a replié bannières et trompettes vantant son respect de la liberté individuelle face aux autorité Chinoises interdisant le référencement de certains mots clés tels que « play boy », « communism », « democraty » ect…

Le net a été conçu et perfectionné par des informaticiens qui bien que travaillant pour l’US Army sont de la génération de ceux qui ont milités pour l’avènement d’une culture globale libertaire défendant l’utopie d’un village planétaire où partage, mise en commun des ressources et impossibilité de bridage du discours seraient légion.
Aujourd’hui aussi bien que les pouvoirs des sociétés démocratiques que totalitaires tentent de maîtriser cet espace immatériel qui malgré le foisonnement technologique des moyens de contrôle (ou plutôt de surveillance) n’arrive pas à être sous leur coupe. Ils ont en cela deux alliés de taille : la lutte contre la nouvelle criminalité et le lobbying des intérêts marchands.
Qu’il s’agisse de prôner la doctrine si discourue du « si vous n’avez rien à vous reprocher vous n’avez rien à cacher » ou d’interdire la moindre évocation critique à une quelconque marque déposée tout est valable. Mais il existe un moyen bien plus sournois de faire respecter à moindre frais symboliques et en évitant tout soulèvement d’opinion, c’est de rendre les FAI et hébergeurs responsables du contenu que leur clients ou-et utilisateurs seraient susceptibles de mettre sur la toile. Et ainsi afin d’éviter un procès par une entreprise ou l’intervention de bruyants lobbies d’intérêts tout est retiré sans la moindre intervention étatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkhenemy
Eminence noire
avatar

Nombre de messages : 601
Age : 43
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/09/2005

MessageSujet: Re: Google défie l'administration Bush!   Lun 30 Jan - 0:27

Je te suis, je pense aussi que l'intérêt est de mettre en valeur leurs espaces publicitaires. Concernant les FAI certains gouvernements oublient un peu vite que brider les FAI revient à diminuer leur attrait auprès du consommateur, ce qui implique une perte d'argent pour elles et pour les annonceurs. Certains politiciens tiennent à leur chèque de fin d'année d'"Universal Shit" jusqu'à ce que le chèque des FAI soit plus gros!

_________________
La « liberté d'expression » m'intéresse assez peu s'il s'agit de la liberté des vaches de regarder passer les trains en ruminant, juste avant l'abattage..
Maurice G. Dantec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkincorporated.forumactif.fr
Duckula
Daemon minor
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Nord de la France
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Google défie l'administration Bush!   Ven 10 Fév - 3:51

à titre informatif... Yahoo n'est pas en reste...

Source : Le Nouvel Observateur

Pékin : Yahoo! contre les dissidents

Le portail américain est soupçonné d'aider les autorités chinoises à identifier des écrivains publiant des textes subversifs sur internet.

S elon des avocats et des défenseurs de la liberté de la presse, le moteur de recherche Yahoo ! aurait fourni aux autorités chinoises des informations qui leur ont permis d'arrêter un écrivain diffusant ses textes sur internet.
C'est la deuxième fois que le géant américain du web est ainsi pointé du doigt en Chine.
L'écrivain Liu Xiaobo, un activiste de longue date, a déclaré, jeudi 9 février, que la firme avait collaboré avec la police chinoise dans son enquête ayant abouti, en 2003, à l'arrestation de Li Zhi, inculpé de subversion et condamné à huit années de prison après avoir tenté de devenir membre du Parti démocratique chinois.
Une porte-parole de Yahoo Holdings (Hong Kong) s'est refusée à tout commentaire dans l'immédiat.

Transparence

Le Comité pour la protection des journalistes et Reporters sans frontières ont appelé Yahoo ! à faire preuve de transparence quant aux journalistes et auteurs actifs sur internet dont elle a communiqué l'identité aux autorités chinoises.
"L'entreprise affirme qu'elle ne fait que répondre aux demandes d'informations des autorités sans savoir comment elles s'en serviront", a déclaré RSF dans un communiqué.

"Mais cet argument ne tient plus la route. Yahoo ! savait certainement qu'elle participait à l'arrestation de dissidents politiques et de journalistes, et pas des criminels de droit commun."

Diktats de Pékin

Cette affaire illustre une nouvelle fois le dilemme auquel sont confrontés les portails internet en Chine, tiraillés entre leur présence sur un marché alléchant - le deuxième au monde - et la nécessité de se plier aux diktats d'un régime surveillant étroitement les moyens d'expression.
En septembre, Yahoo ! a été accusé d'avoir aidé les autorités chinoises à identifier Shi Tao, condamné en avril dernier à dix années de prison pour avoir communiqué à l'étranger des secrets d'Etat.
Yahoo ! avait argué à l'époque qu'il avait dû se plier aux lois chinoises, mais n'avait ni confirmé ni démenti avoir fourni des informations au gouvernement.
Le premier moteur de recherche mondial sur le web, Google, a lui aussi été critiqué le mois dernier après avoir annoncé qu'il bloquerait des mots jugés politiquement incorrects sur son nouveau site chinois, comme le lui a demandé Pékin.
Des géants locaux tels que Sohu.com et Baidu.com, tout comme les filiales chinoises de Yahoo ! et Microsoft, bloquent depuis toujours sur leurs moteurs de recherche les phrases "sensibles" tels que "indépendance de Taiwan".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Google défie l'administration Bush!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Google défie l'administration Bush!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SOFT][MortScript] IPTWeather_20110910 : Météo AccuWeather, avec My Location/Google Latitude, dans iPhoneToday/S2U2 [Gratuit]
» [REQUETE] Google Maps "Ma position" imprécis
» Google Maps et boussole
» titres ronflants
» Google Chrome vs Safari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Darkness Incorporated :: CULTURE GENERALE :: Sociologie&Politique-
Sauter vers: